/// anticiper.org \\\
      Thème : Transition
      1ère publication: 13.02.2021       Dernière mise à jour: 28.02.2021

Le SUV, un format de véhicule cible de toutes les critiques

Automobile : la mode des SUV, très profitable aux constructeurs, est critiquée de toute part

Assureurs, énergéticiens, experts en mobilité, urbanistes, climatologues, spécialistes des matières premières, associations pour la sécurité routière, milieux scientifiques... de toute part les critiques fusent, face à la mode des SUV (Sport Utility Vehicle), un format de véhicule dénoncé comme problématique et absurde.

Extraits d'études, de reportages et conférences, listant tous les aspects problématiques de cette invention marketing.

suv pollution stopsuv

1. Définition
2. Un format de véhicule irrationnel annulant les efforts de préservation de la stabilité climatique
3. Un véhicule plus dangereux et accidentogène, d'après l'assureur AXA Suisse
4. Un fléau pour la sécurité routière, d'après la Ligue française contre la violence routière
5. USA : nette augmentation de la mortalité des piétons en lien avec la mode des SUV
6. Un format de véhicule provoquant davantage de dommage corporel lors des accidents
7. La taille massive des SUV créée davantage de sentiment de sécurité, trompeur pour le conducteur
8. Un centre de gravité trop haut rendant les SUV dangereux aussi pour leurs occupants
9. Le SUV, un véhicule inadapté à un monde davantage urbanisé
10. Des véhicules de taille surdimensionnée augmentent les temps de trajets et la congestion routière
11. Le format SUV : une visibilité avant, latérale et arrière souvent très dégradée
12. Les troisièmes feux stop perdent leur efficacité à cause des véhicules trop hauts
13. Les constructeurs utilisent le sentiment d'insécurité routière pour promouvoir les SUV, eux-mêmes source d'insécurité
14. Le SUV, un format de véhicule qui s'inscrit en opposition des efforts de diminution de consommation et de pollution
15. Le SUV n'est pas issu d'une évolution logique mais d'une dérive des injonctions marketing
16. Le SUV, la cause de l'échec européen à stabiliser les émissions CO2 du secteur automobile
17. SUV : "Sans Utilité Véritable" ?
18. Les SUV hybrides rechargeables (PHEV) n'existeraient pas sans les conditions d'homologation très accommodantes
19. Les SUV électriques, également trop lourds et énergivores : une fausse bonne idée
20. Le SUV, perçu comme un étendard moderne de l'individualisme et de l'égoïsme ?


1. SUV - définition


Le terme marketing "SUV" reste flou et ne correspond pas à une catégorie officielle. Néanmoins "les caractéristiques principales des SUV sont une carrosserie plus haute et de plus grandes roues. La carrosserie est en outre surélevée par rapport aux roues. Ainsi, les SUV possèdent une face avant plus abrupte et sont moins aérodynamiques que d’autres modèles. En moyenne, les SUV sont en outre plus longs, plus larges, ont plus de puissance et pèsent plus lourd que les limousines et les breaks. Leurs pneus plus larges présentent davantage de résistance au roulement. Tout ceci entraîne une consommation accrue de carburant" [5].


2. Un format de véhicule irrationnel annulant les efforts de préservation de la stabilité climatique


"Il est important de mener des actions pour rationaliser le parc automobile vaudois, alors que les ventes de « SUV » augmentent considérablement l’impact environnemental de celui-ci. La part croissante de ces véhicules dans la mobilité quotidienne a pour conséquence d’annuler une partie des bénéfices environnementaux du report modal réalisé depuis la voiture vers d’autres modes de transport moins énergivores depuis quelques années."
Bureau d'études 6t (spécialisé sur la mobilité et les modes de vie)
Etude de 6t sur la mobilité des Vaudois

En Europe entre 2010 et 2018, alors que les émissions CO2 des véhicules de format "normal" diminuent globalement, celles des SUV augmentent considérablement.
SUV CO2 augmentation 2010 2018

"Les propriétés des SUV vont à l’encontre de la baisse de la consommation liée à une meilleure efficacité : sans carrosserie de SUV, n’importe quelle voiture consommerait moins. Les modèles SUV consomment en moyenne 14 % de carburant de plus que les berlines et les breaks comparables. La plupart des SUV n’ont qu’une chose en commun avec les vrais tout-terrains : la forme de leur carrosserie. Techniquement parlant, les SUV ne présentent aucun avantage vis-à-vis des breaks, mais ils coûtent souvent plus cher à l’achat et en carburant." [5]

"Si tous les conducteurs de SUV s’alliaient pour former un pays, celui-ci se classerait à la 7e place des plus grands émetteurs au monde." [8] [9]


3. Le SUV : un véhicule plus dangereux et accidentogène, d'après l'assureur AXA Suisse


suv danger accident AXA
Source :
SUV – grosses cylindrées, grands dangers? (étude AXA Suisse)

Extraits :
  • "Les accidents provoqués par ces gros 4×4 urbains sont jusqu’à 25% plus nombreux que ceux causés par les autres voitures, et ont souvent de graves conséquences."
  • "Plus la taille d’un SUV est importante et plus le risque d’accident est élevé."
  • Il s’avère que les accidents de responsabilité civile provoqués par les SUV en 2019 sont près de 10% plus nombreux que les sinistres causés par les autres voitures de tourisme», précise Bettina Zahnd. Pour les gros SUV – à savoir ceux dont le poids se situe entre 2155 et 3500 kg –, la différence est encore plus marquée: en 2019, les sinistres de responsabilité civile provoqués par les gros modèles de SUV ont été 27% plus élevés par rapport aux autres automobiles. «Plus un SUV est gros et lourd, plus la fréquence des collisions est élevée», poursuit la chercheuse en accidentologie au vu des statistiques de sinistres d’AXA Suisse.
  • Plus un véhicule tout-terrain est gros, plus la fréquence des dommages corporels augmente.


  • 4. Le SUV, un fléau pour la sécurité routière, d'après la Ligue française contre la violence routière


    SUV fleau securite routiere
    Source : Les SUV « véhicules utilitaire sport », des fléaux pour la sécurité routière ! (journal Pondération n°120 - décembre 2019)

    "La tendance générale, c'est que ce sont des véhicules qui ont plus d'accidents et que les conséquences sont plus graves" analyse Mathieu Chassignet - ingénieur chargé des mobilités pour l'Ademe Hauts-de-France


    5. USA : nette augmentation de la mortalité des piétons en lien avec la mode des SUV


    Aux USA, plusieurs études statistiques [2] [3] [4] [6] [10] montrent que l'augmentation de la mortalité chez les piétons lors des collisions progressent bien plus rapidement pour la catégorie SUV :
    augmentation mortalié piétons SUV USA

    "Conduire un SUV au lieu d'une voiture classique augmente de 224% le risque de causer un accident mortel" relevait une étude canadienne de 2015 :
    Big cars kill: 'Monster' vehicles may make Canadians feel safer, but they're more likely to cause fatal collisions (NationalPost - 7 août 2015)

    Article de Bloomberg CityLab : comment les villes peuvent se débarrasser des SUV, dangereux pour les piétons et cyclistes

    6. Un format de véhicule provoquant davantage de dommage corporel lors des accidents


    "Les SUV causent donc plus d’accidents que les autres véhicules, souvent associés à de graves conséquences pour les autres usagers de la route. «Une telle situation est due à la taille et au poids de ces véhicules ainsi qu’à la hauteur du centre de gravité et du pare-chocs.», selon Bettina Zahnd. «Sur les voitures de tourisme traditionnelles, les pare-chocs se situent presque toujours à la même hauteur et lors d’un accident, ils exercent pleinement leur fonction. En cas de collision entre un véhicule normal et un SUV, les pare-chocs ne jouent leur rôle que dans les deux tiers des accidents», explique la chercheuse en accidentologie." (source étude AXA Suisse)

    SUV dangereux pietons cyclistes


    7. La taille massive des SUV créée davantage de sentiment de sécurité, trompeur pour le conducteur


    «C’est précisément parce qu’une telle voiture, du fait de sa taille et de son poids, procure à son conducteur une impression de sécurité qu’il est important que les conducteurs estiment correctement le risque qu’ils représentent eux-mêmes et roulent de manière prudente», explique Bettina Zahnd.
    (source étude AXA Suisse)


    8. Un centre de gravité trop haut rendant les SUV dangereux aussi pour leurs occupants


    L'esthétique "4x4" typique du SUV (roues de grand diamètre, châssis haut) entraîne un sérieux inconvénient : le centre de gravité est plus haut que sur d'autres types de véhicules, le rendant plus apte au retournement ("rollover" en anglais).
    Study: SUVs no safer for kids - Hospital says larger size of vehicle is offset by its increased chance of rollover.

    Trucks And SUV’s Are The Vehicles Most Likely To Roll Over

    What Causes SUV Rollover Motor Vehicle Accidents


    9. Le SUV, un véhicule inadapté à un monde davantage urbanisé


    Plus large, plus long, plus haut, le format de nombreux SUV est peu compatible avec la taille des places de parking actuelles. Dans certains parking, des places spéciales "SUV" sont créées, diminuant le nombre total de places disponibles.
    La progression de l'urbanisation dans de nombreux pays devrait inciter à la conception de véhicules de taille plus modeste : la mode des SUV, au contraire, tente d'imposer des véhicules plus encombrants.
    suv encombrement bmw

    Les véhicules excessivement larges posent divers problèmes dans les rues autant que sur route :
  • réduction de la place disponible pour les autres usagers
  • augmentation de la fréquence des embouteillages et des difficultés de parking
  • augmentation des temps de manœuvre des automobilistes, perte de temps
  • marges de distance plus faibles lors de croisement de véhicules
  • Les SUV, même inutilisés sur une place de parking, peuvent générer des risques et gênes dans une rue par la réduction de la largeur disponible.

    SUV largeur excessif

    Garages devenus trop petits : report problématique sur les places de parking
    Autre exemple de gaspillage d'espace : le garage possédé par le propriétaire du véhicule est trop petit, le véhicule est alors garé à l'année sur des places extérieures publiques.


    10. Des véhicules de taille surdimensionnée augmentent les temps de trajets et la congestion routière


    Des automobiles plus longues et larges, quand leur nombre augmente, posent des problèmes d'espaces et dégradent les temps de trajet en milieu urbain par des temps de manœuvre supérieurs et une congestion globalement plus importante.

    Catherine Morency, professeure spécialiste en génie du transport de Polytechnique Montréal et titulaire de deux chaires de recherche sur la mobilité :
    « Si j’occupe plus d’espace parce que ma voiture est plus longue, la distance de freinage est plus longue et il y aura un espacement des véhicules », illustre-t-elle.
    Une des pistes étudiées par Mme Morency est que plus les véhicules sont gros, plus les temps de déplacement et la congestion routière augmentent.
    « Le véhicule grossit, mais le taux d’occupation de la route diminue, c’est pour ça qu’on parle d’obésité routière », souligne Mme Morency.

    « Actuellement, on se fout éperdument du concept de taille des véhicules et de l’impact que ça peut avoir sur la capacité de nos infrastructures. »
    Source : De plus en plus lourds et de moins en moins économiques (Le Journal de Montréal - 10 août 2020)


    11. Le format SUV : une visibilité avant, latérale et arrière souvent très dégradée


    Photo : dans cet exemple, aucun des enfant accroupis n'est visible par le conducteur (source).


    Le manque de visibilité avant des SUV massifs a été dénoncé par de multiples articles et reportages, suite à une augmentation de la mortalité chez les piétons aux USA, en lien direct avec l'augmentation des ventes de SUV, d'après les statistiques des compagnies d'assurance.
    Reportage aux USA (www.wthr.com)

    suv enfant danger visibilité avant

    La visibilité arrière : très mauvaise dans le cas des pick-ups, mauvaise dans le cas de nombreux SUV.

    visibilite arriere SUV pickup berline
    The danger of blind zones - The area behind your vehicle can be a killing zone (consumerreports.org - avril 2014)
    Tableau des distances de visibilité - SUV pick-up berline (consumerreports.org - avril 2014)


    12. Les troisièmes feux stop perdent leur efficacité à cause des véhicules surdimensionnés


    Le concept de 3eme feu stop s'est répandu en France à partir de 1993 : le principe est d'anticiper les ralentissements en voyant l'allumage des 3emes feux stop des véhicules situés devant. Cela nécessite des gabarits de véhicules relativement identiques, notamment en hauteur. La prolifération des SUV, plus hauts, pose le problème de la dégradation de la visibilité et de la moindre anticipation lors de freinages d'urgence.

    probleme visibilite 3eme feu stop SUV

  • l'intérêt du 3eme feu stop fonctionne avec des véhicules de gabarits équivalents.
  • la croyance d'une meilleure visibilité que pense obtenir un propriétaire de SUV en conduisant "plus haut" est absurde, puisqu'annulée dès que le véhicule devant est également un SUV.
    En dégradant la visibilité par le format de son véhicule, un conducteur de SUV augmente les risques de collision arrière sur son propre véhicule.


    13. Les constructeurs utilisent le sentiment d'insécurité routière pour promouvoir les SUV, eux-mêmes source d'insécurité


    "Si la route n’a jamais été aussi sûre, l’intensité du trafic a augmenté et contribue à créer un sentiment d’insécurité», pointe Pierre Lannoy. Les constructeurs automobiles l’ont bien compris et jouent sur le côté massif du SUV"

    "Mais si ces bolides éloignent leurs passagers du sol, les piétons ou les cyclistes deviennent plus vulnérables en cas de collision avec un SUV."
    A l’heure de la transition écologique, le succès du SUV en dit long sur nos paradoxes (Le Temps - 7 janvier 2021)

    «Près de 50% des personnes qui ne possèdent pas de SUV sont d’avis que ces véhicules représentent un danger pour les autres usagers. Par ailleurs, un tiers de ceux qui n’ont pas de SUV se sentent moins en sécurité lorsqu’un SUV roule derrière eux»,
    "69% des personnes interrogées estiment que les SUV sont dangereux, voire très dangereux, pour les plus jeunes."
    (source étude AXA Suisse)

    « En simplifiant à l’extrême, on dira que l’homme considère ce genre de voiture comme un char d’assaut, mais que la femme le perçoit comme un bouclier », avance Michel Costa, qui supervise les études clientèle chez Citroën. [7]

    "Outre la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, les SUV aggravent d’autres problèmes : ils prennent plus de place, malmènent encore davantage les cyclistes, représentent un danger accru pour les autres usagères et usagers de la route et occasionnent plus de bruit et de résidus en microplastique issus de l’abrasion des pneus. [5]


    14. Le SUV, un format de véhicule qui s'inscrit en opposition des efforts de diminution de consommation et de pollution


    Le SUV, même dans ces tentatives hybrides, reste bien trop énergivore.

    Extrait d'une Prise de position des Académies suisses des sciences, concernant les efforts de baisses d'émission :
    "Les améliorations de l'efficacité sont largement limitées au progrès technique normal et ont été continuellement compensées par des voitures plus puissantes et plus lourdes. Au lieu de s'efforcer de réduire la consommation de carburant -par exemple en utilisant des voitures plus légères et plus petites ou des motorisations alternatives -les mesures politiques ont surtout été opposées et des tentatives ont été faites pour contourner les mesures existantes chaque fois que cela était possible, par exemple en manipulant les mesures des gaz d'échappement ou les cycles d'essai de consommation de carburant. Comme cela n'est apparu que récemment, c'est également le cas en ce qui concerne les données sur la consommation de carburant des modèles hybrides. La nécessité d'une introduction retardée ou d'un amortissement de limites d'émissions de gaz d'échappement plus strictes, que l'industrie automobile justifie par un manque de «viabilité économique», est principalement due au fait que pratiquement aucun effort de réduction significatif n'a été fait depuis 30 ans."
    Source : Prise de position des Académies suisses des sciences

    Des propositions de taxes indexées sur le poids font leur chemin, dans l'objectif de stopper l'augmentation continue de masse des véhicules, typique des SUV, et en lien direct avec le gaspillage énergétique (pour le rôle physique de la masse dans la dépense énergétique, voir Energie cinétique - wikipédia).
    Contrairement à ce que suggère les publicités du secteur automobile, l'image de véhicules toujours plus gros et lourds n'est pas bonne.

    sondage Echos automobile SUV taxe poids


    15. Le SUV n'est pas issu d'une évolution logique mais d'une dérive des injonctions marketing


    SUV massif ville Land Rover

    "Si des progrès technologiques ont permis au moteur de consommer de moins en moins, l’augmentation de la masse des véhicules annule tous ces efforts, et les émissions des véhicules neufs stagnent, voire augmentent depuis quelques années. Pourquoi un tel surpoids ? Pour nous offrir toujours plus de sécurité certes, mais aussi et surtout pour répondre aux injonctions marketing souvent superflues : toujours plus de gadgets alourdissent nos véhicules et l’imaginaire collectif valorise la grosse voiture, associée à tort à plus de sécurité, également signe extérieur de richesse et de réussite sociale (le SUV en étant une parfaite représentation).
    Extrait de : "Les voitures doivent perdre leur poids récemment gagné" - Carbone4 - 13 novembre 2020

    "Pour acheter un véhicule, il y a des critères rationnels, mais il n'y a pas que cela, sinon, on ne pourrait pas expliquer le succès de ces voitures", reconnaît Flavien Neuvy (directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile). [1]

    "La plupart des publicités automobiles sont pour les SUV, les constructeurs sont en train de nous imposer cette norme, constate-t-il. C'est cet imaginaire-là qu'il faut changer, le parc automobile doit aller vers des véhicules plus sobres et plus légers".
    Mathieu Chassignet - ingénieur chargé des mobilités pour l'Ademe Hauts-de-France

    "Les 4x4 ou SUV, pour sport utility vehicle, sont à la fois une menace pour la santé publique et un facteur critique de l'augmentation des émissions climatiques. La publicité pour les SUV devrait par conséquence être tout simplement interdite, exige le New Weather Institute britannique, dans un rapport publié la semaine dernière."
    "Budgets pharaoniques pour voitures grasses. Anticipant les réglementations plus strictes liées à l'élimination progressive des voitures très polluantes, l'industrie a fortement investi dans la production et la promotion de ce qui est devenu son produit le plus rentable. Bien que l'on entende surtout parler de voitures électriques, la majeure partie du budget publicitaire annuel de l'industrie, soit quelque 35,5 milliards de dollars, est consacré aux publicités pour les SUV."
    Source : Et si l'on interdisait la publicité pour les 4x4, comme pour le tabac ? (Heidi.news - 25 août 2020)


    16. Le SUV, la cause de l'échec européen à stabiliser les émissions CO2 du secteur automobile


    "Les marges des constructeurs sont proportionnelles au poids des voitures" - Nicolas Meilhan, France Stratégie
    Les règles du jeu économiques actuelles incitent les constructeurs à vendre des véhicules massifs, lourds, suréquipés. ainsi qu'à pratiquer un lobbying agressif auprès des instances politiques nationales et européennes pour bloquer toute réglementation sur le poids, plus difficile à contourner que les normes CO2 actuelles.

    SUV poids puissance augmentation 1980-2018
    L'étude : Mass- and power-related efficiency trade-offs and CO2 emissions of compact passenger cars (Science Direct)


    Jacques Attali interdiction SUV

    L'article de Wired parlant notamment de SUVskam (la "honte de rouler en SUV") :
    SUVs Are Worse for the Climate Than You Ever Imagined (Wired - 29 novembre 2019)


    17. SUV : "Sans Utilité Véritable" ?


    Nombre de statistiques montre que le SUV est souvent un achat ostentatoire : la recherche d'apparence et de statut social comme première motivation. Le manque de fonctionnalité réellement nécessaire à l'acquéreur, les problèmes posés par son encombrement, son surcoût et sa consommation énergétique sont dans ce cas consciemment ou inconsciemment ignorés.

    Diverses statistiques américaines montrent qu'une majorité de propriétaires de pick-ups massifs utilisent peu ou pas du tout les fonctionnalités "pick-up" (plateau et capacité de remorquage) et auraient comme motivation d'achat l'apparence et le soucis de se faire remarquer sur la route.
    Cette statistique indique par ailleurs que le véhicule le plus concerné aux USA par la conduite sous l'emprise de drogue (alcool et autres) est un pick-up particulièrement massif et voyant, le RAM 2500. [12]
    pick-up RAM 2500 véhicule le plus conduit sous emprise de drogue

    "Ce succès [des SUV] ne peut s'expliquer par un usage "tout terrain" des véhicules, rarement dotés de quatre roues motrices. Dans l'un de ses rapports, le WWF relève que "les départements les plus urbanisés et les plus aisés de France (Paris, Hauts-de-Seine, Yvelines)" sont surreprésentés dans les ventes de SUV. La part de marché de ces véhicules a atteint 45% en 2019, contre 36% pour le reste du pays. Une telle situation peut poser des problèmes d'aménagement, avec des parkings et des routes parfois sous-dimensionnés pour les accueillir. "A Bordeaux, dans certaines rues, si deux SUV arrivent face à face, il y en a un qui doit rouler sur le trottoir, ça devient un peu n'importe quoi", observe le Girondin Laurent Castaignède, auteur de Airvore ou la face obscure des transports et ancien ingénieur chez Renault." [1]

    "Ce qui frappe dans le phénomène du sport utility vehicle (littéralement « véhicule utilitaire sportif »), concept importé des Etats-Unis, c’est moins son ampleur et sa rémanence que sa dimension paradoxale. Une forme de schizophrénie semble avoir saisi l’industrie automobile, mais aussi les consommateurs : plus les normes environnementales se durcissent et plus les SUV, véhicules les moins économes en carburant compte tenu de leur masse, sont plébiscités. [11]


    18. Les SUV hybrides rechargeables (PHEV) n'existeraient pas sans les conditions d'homologation très accommodantes


    "Dans les faits, le bilan énergétique d’un PHEV lesté par le poids de ses batteries peut devenir exécrable s’il n’est pas branché sur une borne entre chaque déplacement. « Acheter un SUV hybride rechargeable pour des questions d’opportunité fiscale et l’utiliser sur autoroute sans le recharger, c’est en effet artificiel et néfaste, admet Vincent Salimon, président de BMW France." [11]

    Un défaut majeur des SUV est le poids, dégradant performance et rendement énergétique global pour le transport de ses occupants : l'hybridation alourdit encore le véhicule, par l'ajout de moteur électrique et batterie tout en conservant souvent le même moteur thermique puissant et lourd. Une hybridation cohérente et efficace impliquerait d'associer un moteur électrique à un moteur thermique de puissance et consommation moindre : c'est rarement la voie choisie par les constructeurs de SUV. Ce choix de conception trahit le fait que la sobriété énergétique n'est pas l'objectif.
    Des mesures de consommation en situation réelle alarmantes
    SUV PHEV statistiques Transport Environnement
    Source : Les hybrides rechargeables au cœur d’un nouveau scandale d’émissions

    La technologie hybride rechargeable, sans changement radical de conception du véhicule (baisse de poids et motorisation thermique moins puissante) est ainsi inefficace à diminuer les émissions et autres formes de pollution. Elle permet principalement de contourner les normes CO2 actuelles et d'échapper temporairement à l'évolution nécessaire vers une sobriété énergétique.


    19. Les SUV électriques, également trop lourds et énergivores : une fausse bonne idée


    Tesla taille poids excessif comparaison Renault 4
    Source Carbone4

    "Répliquer le modèle du SUV thermique dans le champ de l’électrique est l’exemple parfait de la « fausse bonne idée ». En effet cela conduit à proposer des mastodontes de près de 2,5 tonnes (Tesla Model X, Audi e-tron, Mercedes EQC), très puissants et très énergivores. Ces véhicules électriques sont pourtant qualifiés « 0 émissions » par la réglementation européenne actuelle. Pour garantir une bonne autonomie, les batteries sont très grosses, induisant une forte pression sur les ressources minérales."
    Extrait de : "Les voitures doivent perdre leur poids récemment gagné" - Carbone4 - 13 novembre 2020


    20. Le SUV, perçu comme un étendard moderne de l'individualisme et de l'égoïsme ?


    Cibles de critiques et parfois de dégradations en Europe, l'image du SUV est-elle si mauvaise chez les autres usagers de l'espace urbain et de la route ?
    Pour reprendre les aspects problématiques listés sur cette page, les SUV peuvent être aisément perçus par une partie du public comme :
  • objet ostentatoire
  • individualiste (accapare la place sur la route autant que sur le parking au détriment des autres, favorise la sécurité de l'occupant en rognant nettement celle des autres etc)
  • dangereux à de nombreux aspects, pour la totalité des autres types d'usagers
  • ayant pour but de se protéger en cas d'accident en reportant les risques de dégâts corporels et matériels sur les autres
  • illogique et absurde : généraliser les SUV sur la route ne peut qu'augmenter la dangerosité globale, comme le montre les statistiques des assureurs
  • inutilement polluant suivant tous les critères automobiles habituels : émissions plus élevées, poussières de frein et de pneu en quantité bien supérieures à la moyenne, etc.
  • absurde du point de vue de la physique : le SUV cumule de nombreux défauts au regard des lois physiques - poids excessif, centre de gravité trop haut, aérodynamisme dégradé, pièces en mouvement trop lourdes, et autre défauts de conception...
  • ridicule par leur format : les SUV ont en grande majorité une utilisation et des fonctionnalités de citadine ou berline tout en arborant un design de 4x4 massif, en décalage total avec leur environnement quotidien.
  • problématique et individualiste par leur surconsommation évidente de ressources : énergie fossile en voie d'épuisement et matières premières nécessaires pour leur fabrication



  • Sources :

    [1] Plus lourds, plus polluants, plus dangereux... Pourquoi les SUV sont dans le (rétro)viseur des écologistes (FranceTVInfo - 6 octobre 2020)

    [2] New study suggests today's SUVs are more lethal to pedestrians than cars (IIHS.org)

    [3] Slap a warning label on SUVs: They’re dangerous to pedestrians and bicyclists, and dealers should have to say so ( New York Daily News - Jul 07, 2020)

    [4] Des SUV beaucoup plus dangereux pour les piétons (AutoPlus - 19 juin 2020)

    [5] Guide Écomobiliste 2021 - L’essor des SUV nuit aux objectifs climatiques (ATE février 2021)

    [6] What Happened to Pickup Trucks ? - The dangerous rise of the supersized pickup truck (bloomberg.com - 11 mars 2021)

    [7] Industrie automobile : tout miser sur le mauvais cheval (IEW.be - 9 mars 2021)

    [8] « Les SUV sont des machines à tuer » (Usbek & Rica - 2 septembre 2020)

    [9] How SUVs conquered the world – at the expense of its climate (The Guardian - 1er septembre 2020)

    [10] How Cities Can Reclaim Their Streets From SUVs (Bloomberg - 17 septembre 2020)

    [11] Le SUV, champion des ventes et des émissions de CO2 (Le Monde - 4 avril 2021)

    [12] Ram 2500 Drivers Have the Most DUIs, More Than Twice the National Average: Report




    Partager sur  Facebook   LinkedIn   Twitter

    CC-BY-SA       -       2021