/// anticiper.org \\\
      Thème : Transition
      1ère publication: 06.02.2021       Dernière mise à jour: 20.11.2021

Changer les comportements : le discours rationnel fonctionne mal

Comportement humain, biais et irrationalité

Comment favoriser les comportements plus économes en ressources, plus durables, moins dépendants du pétrole ? Comment inciter à un mode de vie plus sobre, résilient et compatible avec les ressources planétaires ?
Comprendre certains principes de fonctionnement humains, les biais cognitifs, comme par exemple l'effet normatif (la tendance à reproduire une norme sociale) est crucial. Cette compréhension permet de ne pas baser tous ses efforts sur un discours rationnel, scientifique, qui se révèle insuffisamment efficace auprès des citoyens.

Conférence : comment changer les comportements


Cette conférence sur le comportementalisme humain apporte de nombreuses pistes de réflexions.


Conférence Comment changer les comportements (EspaceDickensTV - 23 janvier 2020)




Intervenants :
- Yves François, Psychologue, aXess; Psychologue spécialisé en approche systémique et en hypnose thérapeutique. Superviseur d’équipes. Spécialiste de la communication influente.
- Jeremy Grivel, Docteur en neurosciences, aXess; Responsable du laboratoire de recherche de la Section d’Addictologie au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) et chargé de cours à la Faculté de Médecine de l’Université de Lausanne. Spécialiste du fonctionnement du cerveau et de l’influence de l’environnement sur les comportements.


Pour aller plus loin dans la compréhension des biais cognitifs évoqués dans cette intervention, un auteur de référence est Léon Festinger, psychosociologue américain. Il est notamment l'auteur de la théorie de la dissonance cognitive (A Theory of Cognitive Dissonance, 1957), abordée dans cette conférence.
Leon Festinger (page wikipedia)

Leon Festinger


Conférence sur les biais cognitifs "Pourquoi les gens ne changent-ils pas ?" par Avenir Climatique


Podcast : "L'urgence climatique se fait de plus en plus sentir, et pourtant, on ne change pas ou peu. ll semblerait qu’il ne nous suffise pas de savoir, ni de pouvoir, pour changer. Mais alors qu’est-ce qui peut bien se passer dans notre cerveau pour expliquer ça ? Comment la psychologie humaine réagit-elle face aux enjeux climatiques ? C’est le thème d’une conférence organisée par Avenir Climatique et présentée par Morgane."


Pourquoi les gens ne changent-ils pas ? (podcast Spotify)

conférence sur les biais cognitifs



La théorie du désir mimétique et de la rivalité mimétique


Le désir mimétique est une théorie élaborée par René Girard autour du mécanisme d'imitation (processus d'apprentissage) pour expliquer un grand nombre de phénomènes humains.
D'après René Girard : l’homme est un animal mimétique, pour le meilleur et pour le pire : l’imitation est une puissante faculté d’apprentissage mais quand elle nous porte à désirer les mêmes choses que les autres, à rivaliser avec eux, elle est une menace non seulement pour l’harmonie d’un groupe mais pour sa survie : la violence est plus contagieuse qu’un virus. Cette vérité a été très peu exploitée par les sciences sociales parce qu’on a toujours vu dans l’imitation une tendance de troupeau. Le désir et la rivalité mimétiques ont conduit Girard à mettre la violence au cœur de son anthropologie et l’ont orienté vers l’étude des sociétés religieuses archaïques.
Source : Théorie mimétique (rene-girard.fr)

La théorie du désir mimétique et de la rivalité qu'elle engendre fait écho à plusieurs comportements contemporains : surconsommation matérielle liée à une norme sociale, rôle de la publicité dans la création artificielle de désir et donc de rivalité, conflits pour l'accès aux ressources mondiales, dans le but de répondre à des besoins en partie artificiels, créés par le désir d'imiter une autre classe sociale, etc...

"La mode, la spéculation financière et l´apprentissage reposent sur une imitation plus ou moins consciente et assumée. Le sujet sait ce qu´il fait et se laisse guider délibérément par son modèle. Mais ces cas constituent plutôt une exception à la règle générale. Alors que le mot ¨imitation¨ nous souffle l´illusion flatteuse que nous imitons toujours de manière délibérée et consciente, le désir est en réalité¨mimétique,¨ c´est dire que nous sommes le plus souvent manipulés par lui à notre insu. Ceci est particulièrement vrai lorsque l´imitation porte le masque de la révolte, de la contradiction ou du rejet ostentatoire."
Source : Théorie mimétique - vocabulaire (rene-girard.fr)


Brève présentation de la théorie mimétique par René Girard






Partager sur  Facebook   LinkedIn   Twitter

CC-BY-SA       -       2021