/// anticiper.org \\\
      Thème : Résilience
      1ère publication: 27.03.2021       Dernière mise à jour: 09.12.2021

Risque pandémique : consensus sur les liens entre la déforestation et l'émergence de zoonoses

La protection de la biodiversité et la lutte contre la déforestation à une échelle mondiale diminuent les risques de zoonose, d'après diverses études

Publication "Biodiversité et épidémies" de la FRB - mai 2020


"Mobilisation de la FRB par les pouvoirs publics français sur les liens entre Covid-19 et biodiversité L’épidémie COVID-19 pose de nombreuses questions. Quels sont les liens de cette crise sanitaire avec la faune sauvage, quels sont ses liens avec l’érosion de la biodiversité que le dernier rapport de l’Ipbes a souligné, quels sont ses liens avec certains systèmes de production alimentaire et plus généralement avec l’anthropisation de la planète ?"

Mobilisation de la FRB par les pouvoirs publics français sur les liens entre Covid-19 et biodiversité

Rapport de l'IPBES sur la biodiversité et les pandémies


"Ce rapport est l'un des examens les plus scientifiquement robustes des preuves et des connaissances sur les liens entre le risque de pandémie et la nature depuis le début de la pandémie de COVID-19"

IPBES Workshop Report on Biodiversity and Pandemics.


Forêts et maladies infectieuses émergentes


"Bien que de nombreuses formes microbiennes abondantes d'origine forestière puissent exister, notre revue systématique de la littérature montre que les études sur les infections d'origine forestière sont relativement inexplorées et biaisées tant sur le plan taxonomique que géographique. La biodiversité ayant été associée à l'émergence de nouvelles maladies infectieuses à l'échelle macro, nous décrivons les principaux schémas biogéographiques du lien entre infection émergente, biodiversité et disparition des forêts."

Forests and emerging infectious diseases: unleashing the beast within (août 2020)


Zoonoses, forêts et huile de palme


Liens entre zoonoses et changements dans le couvert forestier et expansion du palmier à huile à l'échelle mondiale.

"Nous examinons les tendances mondiales entre les changements de la couverture forestière au cours des dernières décennies et les épidémies de maladies infectieuses. Nous constatons que l'augmentation des épidémies de maladies zoonotiques et à transmission vectorielle entre 1990 et 2016 est liée à la déforestation, principalement dans les pays tropicaux, et à la reforestation, principalement dans les pays tempérés. Nous constatons également que les épidémies sont associées à l'augmentation des surfaces de plantations d'huile de palme. Notre étude apporte de nouveaux arguments en faveur d'un lien entre la déforestation mondiale et les épidémies de zoonoses et de maladies à transmission vectorielle, mais montre que la reforestation et les plantations peuvent également contribuer aux épidémies de maladies infectieuses. Les résultats sont discutés à la lumière de l'importance des forêts pour la biodiversité, les moyens de subsistance et la santé humaine et de la nécessité de construire de toute urgence un cadre de gouvernance internationale pour assurer la préservation des forêts et des services écosystémiques qu'elles fournissent, y compris la régulation des maladies."

Outbreaks of Vector-Borne and Zoonotic Diseases Are Associated With Changes in Forest Cover and Oil Palm Expansion at Global Scale (7 décembre 2020)


Emergence de maladies zoonotiques et déforestation : un cercle vicieux


"La pandémie actuelle et ses impacts économiques pourraient avoir accéléré la déforestation dans de nombreuses zones tropicales. Une déforestation accrue augmente les interactions entre faune sauvage et activités humaines, et donc les risques d’émergence de nouvelles épidémies."

Emergence de maladies zoonotiques et déforestation : un cercle vicieux renforcé par les impacts de la Covid-19 (CIRAD - 5 janvier 2021)


La pandémie du coronavirus : aussi une question d'environnement


"Comme pour bien d’autres infections virales zoonotiques émergentes, la naissance et le développement de la pandémie Covid19 sont multifactoriels, mêlant plusieurs espèces écologiquement liées – hôte réservoir, hôte intermédiaire – dans la chaîne de transmission de pathogènes et des comportements humains individuels ou collectifs, parfois minoritaires, mais toujours profondément empreints de traits culturels, qu’il s’agisse de lien ou de prestige social ou de représentations symboliques. Ces comportements humains pèsent aussi largement sur la dégradation d’habitats naturels, le déclin de la biodiversité et le changement climatique, lesquels sont à l’origine d’un profonde modification qualitative et quantitative de l’interface Homme-Nature et d’une exposition croissante des humains à des risques de zoonose. Ces risques sont amplifiés par la globalisation à outrance et des modes d’usage non respectueux de l’environnement et de la biodiversité."
La pandémie du coronavirus : aussi une question d'environnement ! (INEE - CNRS)

La pandémie du coronavirus : aussi une question d'environnement ! (AllEnvi - allenvi.fr)



Partager sur  Facebook   LinkedIn   Twitter

CC-BY-SA       -       2021